Journaux de bord 2022

Chef de bord & guide : Anne et Cathie

Équipiers : Serena, Florence, Océane, Vincent et Renan

Samedi 13 août

Anne et Cathie nous accueillent sur le bateau, nous prenons le temps de faire connaissance et nous installons nos affaires dans les équipets. Nous voilà désormais marins pour le temps de 6 jours, avec tout le vocabulaire à apprendre pour certains d'entre nous. Une chouette première soirée nous attend avec un apéro bateau et accessoirement une bière tombée permettant d'inaugurer notre venue sur Alcyon.

Dimanche 14 août

Départ du port de Toulon à 7h assez chaotique, en crabe avec un créneau de bateau totalement maîtrisé par Anne. Une mer agitée nous attend pour notre première navigation à bord d'Alcyon, qui a permis à chacun de s’amariner. Pas d'observations possible lors de cette première journée. Nous avons rejoint le mouillage des Oursinières pour nous abriter et avons profité d'une petite baignade. Présentation des cétacés par Cathie et cours sur les principes de la voile par Anne. Nous dînerons, abrités par un beau mammatus. En fin de soirée, nous avons profité d'un sublime orage au loin ponctué par un bal d'éclairs.

Lundi 15 août

Levé à 6h avec la menace de l'orage au loin. Direction le canyon de Toulon afin de profiter de nos premières observations. Brief de Cathie sur le recensement des macrodéchets, c'est Vincent et Florence qui s'y collent en premier. Nous commençons alors les tours d'observations, dauphins bleu et blanc à babord ! Très peu intéressés par notre bateau, nous avons tout de même pu les observer de près. Plus tard dans la journée, nous observons plusieurs bateaux immobiles au loin, ce qui a attiré notre attention. Il s'est avéré que 3 cachalots étaient présents sur la zone. Les zodiacs les encerclaient et fonçait a toute vitesse sur eux, rageant ! Nous avons sorti l'hydrophone et nous avons entendu les clics, de plusieurs cachalots en chasse. Nous avons attendu afin de pouvoir les voir remonter prendre leur souffle...En vain. Sur le chemin du retour, par chance, un souffle ! Un jeune cachalot montre le bout de son évent. S'en est suivi une danse avec ce dernier qui nous tenait tête. Après plusieurs pas de danse, il amorce sa descente et nous essayons de nous positionner afin de voir la face ventrale de sa caudale. Raté. Mais le spectacle restera dans nos mémoires. Rentrons, le vent se montre menaçant. 15H30, nous arrivons au mouillage des 2 frères. Chacun peut vaquer à ses occupations. Belle représentation de l'armée de l'air avec un défilé de 8 rafales. Après l'habituel apéritif, nous avons pu déguster un délicieux Fl'Anne (Flan cuisiné par Anne). A cause du vent, nous avons cherché une solution afin d'empêcher le bateau de rouler, en vain. Après la perte d'une fourchette et d'une culotte, nous avons profité des étoiles et d'un beau feu d'artifice.

Mardi 16 août

Petite grasse matinée autorisée jusqu'à 6h30 ! Une petite demi-heure de plus ne fait pas de mal. Nous ne le savons pas encore, mais la journée se passera sans observations particulières, si ce n'est quelques dauphins Stenella et 3 poissons volants. Ce sera par contre une journée parfaite pour la voile ! La force du vent passant de 2 à 3 voire 4, avec cela dit des moutons, ne permettant pas le niveau 3 (niveau expert héhé!) d'observations. Des libellules nous rendent visite, il s'agit de Sympetrum fonscolombii, une espèce qui a l'habitude de traverser la Méditerranée. Des wraps au menu le midi, et des pâtes au pesto à l'honneur le soir. Les Lecques seront notre lieu de mouillage pour 2 nuits car la météo nous annonce de l'orage. Chose dite, chose faite, le temps change rapidement, la pluie arrive à 4h suivi de l'orage qui éclate vers 5h45. La pluie et la grêle se charge de nous réveiller, et ne s’apaiseront que vers 6h30. Anne et Cathie auront veillé quelques heures...

Mercredi 17 août

Grasse matinée jusqu'à 10h pour compenser la nuit mouvementée. Petit sport du matin, remonter les 75m de chaîne d'ancre 2 fois ! Vient alors le repas du midi, bien mérité. Cours de matelotage par Anne : nœuds de cabestan, de pêcheur, de capucin, de bosse, de chaise, et une belle histoire comptée par Anne sur le nœud des amoureux (ou croix du marin). S'ensuit un cours d'acoustique par Cathie, et un diaporama sur l'expédition de Anne au Groenland. Rester enfermé sur le bateau m'a offert un « léger » mal de mer jusqu'au dîner. Apéro ! Dîner... Et observation des éclairs, nous avons anticipé l'arrivée de l'orage en mettant les voiles sur les capots pour les protéger. Une douce nuit nous attend encore... La pluie se met à tomber jusqu'à 22h, jusqu'à minuit...

Jeudi 18 août

Réveil 6h, après une nuit agitée (éclairs, orage, pluie, roulis..). Départ à 7h dans l'espoir de pouvoir observer une dernière fois les cétacés... A défaut de dauphins et cachalots, seules quelques méduses (œuf au plat) au large du Cap Sicié. En raison de la météo annonçant un mistral de 30 noeuds, nous abrégeons les observations pour faire une dernière petite baignade dans l'anse Méjean. Repas rapide et nous regagnons Toulon pour clore notre expédition. Après un petit rangement du voilier, inventaire... La journée se terminera par une vraie douche et une bonne glace/crêpe sur le port !

PXL_20220817_191335895.jpg
20220816_065512.jpg
IMG_4611.JPG
IMG_4565.JPG