PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

Les origines du voilier Alcyon

En 1979, la coque en aluminium AG4MC d'Alcyon, dessinée par Didier Presles, fut construite à Aix-Les-Bains (Savoie) dans l'atelier de constructions métalliques de Charles Fumagalli qui m'apporta son aide généreuse et sans limite.

En 1980, la coque terminée avec son lest de plomb de 6 tonnes fut transportée sous un hangar de l'aérodrome de Challes-Les-Eaux (Savoie) dans lequel j'avais rassemblé les machines outils et les matériaux nécessaires à la suite des travaux.

Durant deux années, aidé par des amies et amis et les copains de mon club de vol à voile, j'ai poursuivi la construction y compris celle des mâts et des espars en lamellé-collé ainsi que la motorisation.

Dans le même temps, les voiles, dont certaines propulsent encore Alcyon, étaient façonnées au Havre par le célèbre Maître voilier Marc Philippe.

Les travaux terminés, Alcyon et ses mâts étaient transportés par la route pour Port-Saint-Louis-du-Rhône (Bouches du Rhône).

La mise à l'eau a eu lieu le 28 juin 1982 à 11 heures par la grue géante de « Fostrans » dans le bassin des Tellines, celle-ci nous permit de réaliser le matage et le gréement fixe, avant la première navigation vers Port Pin Rolland (Saint Mandrier (Var)).

A l'origine, le pont était en teck construit soigneusement durant 6 mois et couvrant le pont aluminium. Treize années plus tard, suite au « divorce » des deux matériaux, j'ai dû déposer le teck – l'allègement de 1300 kilos améliora sérieusement les performances du voilier.

Avant d'entreprendre la construction, avec Didier Presles, nous avons beaucoup travaillé sur le dessin de la carène selon les principes de Colin Archer (célèbre architecte de bateaux norvégiens). Pour moi, la quille longue s'imposait quant à la destination du voilier qui était l'école de croisières hauturières. Les voiliers avec lesquels j'avais navigué auparavant et qui m'avaient séduit, comme Simbad, Leshis ou Lordjim étaient des « quilles longues » bien adaptées à la haute mer, tout comme Joshua sur lequel j'ai navigué avec Bernard Moitessier en 1967.

Alcyon est donc le fruit d'une longue expérience personnelle et, depuis 38 ans, il a largement répondu à mon attente et à celle de Participe Futur.

(Jacques Landron. 26 mars 2020)

IMG 0314 1 1     IMG 0316 1 1

IMG 0317 1 1 IMG 0318 1 1

matage Alcyon 1 2
 



 

Cétacés de Méditérranée, une typologie

cachalot1
Rorquals communs, cachalots, globicéphales
Quelles carcatéristiques, comment les repérer sur l'eau ?
Notre typologie...

Observations et Protocoles scientifiques

une obs

Participe Futur travaille sur la problématique des "macro-déchets" en mer et réalise des opérations de photo-identification des cétacés.

En savoir plus

Rédiger un billet de blog