PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

En Juin 2016, après 2 mois de stages « Voile et Découverte » dans l’archipel des Açores, Alcyon doit reprendre le large, cap sur St Mandrier, Port Pin Rolland via Gibraltar. Nous disposons de 4 semaines pour cette route retour.

La plus grande étape est Sao Miguel à Gibraltar, traversée estimée à une dizaine de jours de navigation. Alcyon compte à son bord 5 équipiers : Caroline, Michel, Jean Pierre, Victor et leur chef de bord : Camille.

Il y a déjà 4 ans, je me souviens :

avant le départ

Une journée (tout de même) de visite des alentours du Port de Ponta Delgada, et nous nous apprêtons à dire au revoir aux Açores. 

Dernier petit déjeuner à l’aube dans le port, la vaisselle est faite puis rangée, les seaux attachés, les tauds de voiles enlevés, les pentanodes remontées à bord, le moteur démarré… « larguez les amarres !! » Nous rangeons les pare battages à la sortie du port puis.. « hissez !! » Nous voilà partis, au portant sous Grand Yankee et voile d'Artimon, nous stoppons le moteur ! Au revoir Azores !.

Nous ne pouvons évidemment pas tous dormir durant la nuit, l’océan est grand, mais nous ne sommes pas les seuls à l’emprunter ! De plus il faut du monde sur le pont pour manoeuvrer Alcyon qui avance bien, tant que le vent le permet.Trois groupes sont formés par notre capitaine : Caroline / Jean Pierre, Jean Michel / Victor, et… Camille et sa frontale rouge ! Nos trois binômes se partageront ainsi des quarts de 3 heures de jour comme de nuit.

A Midi, top !! les quarts démarrent, les côtes ne sont plus en vue, nous voilà partis pour de bon !!

Très vite la notion du temps change complètement. Le jour que nous sommes ou l’heure qu’il est n’ont plus d’importance. Alcyon nous arrache à cette course contre la montre du plancher des vaches, et quel plaisir !! 

Quart de "corvée de patates" corvée de patates

Un nouveau rythme s’installe, l'équipage complet se reforme aux heures des repas, rare moment où nous sommes tous réunis sur le pont. Bonne humeur et bienveillance seront au rendez-vous, tout au long de notre navigation.

Les quarts s’enchaînent mais leur roulement nous offre un spectacle différent chaque jour, un coup à 21 heures un coup à minuit, un coup à 3 heures et ainsi de suite… Nous pouvons ainsi observer, soit un coucher de soleil, soit un ciel étoilé que peu ont la possibilité de contempler, ou encore une aube qui, par pétole et mer d’huile, vous enveloppe de son calme : aucun arbre dont le bruissement des feuilles attire votre attention, pas de chants d’oiseaux au réveil, pas d’insectes (hormis quelques éventuels passagers clandestins !) aucun relief ne se dessine à l’horizon, il n’y a probablement qu’en mer où le jour point aussi discrètement. Et c’est dans le plus grand silence à notre tour que nous profitons de cet instant, comme par peur de déranger l'univers qui se réveille (mais aussi parce que les autres dorment à quelques mètres de là..).

Puis un autre soir, c’est un grain qui nous accueille sur le pont à notre prise de quart. La gîte, le bruit du vent, la pluie et les lames qui inondent parfois le cockpit, nous dévoilent un tout nouveau paysage, qui donne l’impression d’avoir changé d'univers, nous ne manquons pas de garder une main pour le bateau ! Alcyon lui, ne bronche pas, il suit sa route, au rythme de la houle dans un balancement régulier, tranquille (à condition de tenir la barre ferme!).

Mais dans ce désordre apparent (à nos yeux) s’installe, comme une routine, et si dans une manoeuvre qui dure un peu, une lame nous surprend, c’est le sourire aux lèvres que l’on croise le regard d’un camarade, comme victime d’une farce venant de la Mer. 

Puis voilà la relève, fin du quart ! C’est dans un plaisir presque enfantin que nous gagnons nos bannettes et que nous nous blottissons contre Alcyon qui poursuit sa route…tranquille…

En route nous croisons un voilier et en profitons pour lui demander si il a une météo plus "fraîche" que la nôtre :

- «Here Alcyon, where are you from ? Do you have a recent weather forecast ?»

- «Mais vous êtes Français ?! Oui, on vous donne ça ! »

démasqués !! Après quelques échanges et avoir bien ri, nous voilà avec un bulletin météo plus actualisé !!

Nous continuons notre route, puis au bout de quelques jours…Terre !! ça y est, nous voilà en vue des côtes de Gibraltar, fin de notre première, et plus grosse étape de ce trajet de retour, et déjà des souvenirs plein la tête qui me suivront assurément toute ma vie.

Victor Puaud – 12 mai 2020

 

Cétacés de Méditérranée, une typologie

cachalot1
Rorquals communs, cachalots, globicéphales
Quelles carcatéristiques, comment les repérer sur l'eau ?
Notre typologie...

Observations et Protocoles scientifiques

une obs

Participe Futur travaille sur la problématique des "macro-déchets" en mer et réalise des opérations de photo-identification des cétacés.

En savoir plus

Rédiger un billet de blog